le mot du Gd Maître

Accueil
le mot du Gd Maître
message aumônier
administration
historique
Chronologie
Cérémonial
1926 et 1962-73
les Confréries

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

François DUNAN  Grand-Maître de la Maintenance

Lors de notre dernière Maintenance, j’ai rendu hommage à Mgr Bernard Barsi, notre Aumônier Général honoraire, pour son accompagnement spirituel durant ces quatorze dernières années, en ces termes :

 

Monseigneur,

Ce verset tiré de l’Evangile de Jésus-Christ selon Saint-Jean (Jean, 10, 11-18) du 4ème dimanche de Pâques : « Moi, je suis le bon pasteur ; je connais mes brebis et mes brebis me connaissent » ou plus littéralement : « Moi, je suis le bon pasteur ; j’aime mes brebis et mes brebis m’aiment », résume à lui seul notre sentiment, notre affection à votre égard après ces quatorze années passées en votre qualité d’Aumônier Général de notre Maintenance des Pénitents de France et de Monaco.

Loin de moi la prétention de vous asséner un cours ex cathedra, mais intéressons-nous à vous en votre qualité de bon pasteur.

Un bon pasteur, c’est un prêtre qui guide, qui a le courage d’indiquer, à la lumière de la foi, le chemin à parcourir. « Il sait dire la vérité avec amour. Un bon pasteur est un ami de la vie. Il doit ouvrir aux autres les sources de la vie éternelle ».

Vous avez toujours eu à cœur de placer votre fonction et notre engagement de pénitent dans les pas du Christ et à la lumière des Evangiles.

Alors que la plupart de nos diocèses pâtissent d’un manque cruel de vocations, quand des paroisses (au sens où nous l’entendons désormais) ne sont plus parfois desservies que par un seul prêtre, avons-nous conscience de la grâce que constitue pour nos confréries la présence d’un chapelain ?

 Je crains, Monseigneur, que malgré toute votre insistance nous ne sollicitions pas suffisamment leur concours pour notre nécessaire formation spirituelle, sans laquelle et malgré toute l’ardeur déployée par ailleurs, nous ne deviendrons jamais ces « généreux et sincères ouvriers de l’Evangile » ?

Un bon pasteur, c’est un prêtre qui veille, qui est attentif, prévient des dangers ; un bon pasteur ne se pait pas lui-même, n’utilise pas son ministère à son profit ; un bon pasteur connaît ses brebis.

Je salue votre souci permanent de maintenir l’unité dans nos confréries, entre elles comme vis-à-vis des autorités épiscopales.

Vous n’avez eu de cesse de « maintenir » !

Maintenance, quel bien beau mot. Comme nous le rappelait notre confrère Hervé Barelli lors de la dernière Maintenance de Nice : Maintenir, dans le calme comme dans la tempête de l’histoire et de l’actualité, c’est une belle tâche, souvent difficile, parfois plus difficile même que de créer. Maintenir, c’est une affaire de patience, de solidité, de conviction, malgré le découragement, la lassitude, parfois l’hostilité. Maintenir, c’est agir à l’échelle de l’histoire, une échelle qui nous dépasse et nous oblige à nous dépasser, à penser au-delà de nous-mêmes, comme la doctrine chrétienne enseigne à aimer plus que soi-même.

Un bon pasteur, avec toutes ses années de sacerdoce, vous concernant de Saint Etienne de Tinée, à Nice puis en Principauté de Monaco, c’est un prêtre qui a réussi à se forger « un cœur de pasteur » imprégné de « charité pastorale ».

Grâce soit rendue à vous, très cher Aumônier Général honoraire, pour votre accompagnement spirituel, pour votre écoute vigilante et pour votre tendresse paternelle déployée à l’endroit de chacun de nous.

Il nous faut désormais mériter votre successeur … et lui nous supporter !

Peut-être y arriverons-nous, en méditant, en faisant notre ces trois invitations de notre Saint Père dans son homélie prononcée à l’occasion de la mémorable Journée des confraternités et de la piété populaire, qui s’est tenue à Rome le 5 mai 2013 :

  -1 : Etre conforme à l’Evangile : ne nous contentons pas d’une vie chrétienne médiocre, soyons des « foyers de sainteté »,

  -2 : L’ecclésialité : soyons des pierres vivantes, des poumons de foi et de vie chrétienne,

  -3 : Etre missionnaire : soyons de véritables évangélisateurs via nos initiatives « ponts et chemins » menant au Christ.

Vaste chantier !

Votre prière nous sera précieuse. …

En témoignage de toute notre reconnaissance, j’ai souhaité qu’un cadeau commun soit remis à notre Aumônier Général honoraire et je remercie chaleureusement tous ceux qui y ont contribué.

 Le choix de Mgr Bernard Barsi s’est finalement porté sur une sculpture originale de Jean-Pierre Augier (https://www.jean-pierre-augier.com) en cours de conception … une procession de pénitents. Sitôt l’œuvre réalisée, je vous en informerai.

 Avec l’assurance de mon amitié fraternelle,

                                                                                               Frère François Dunan

                                                                                              Grand Maître de la Maintenance